Retour à Archives

Les Métamorphoses du ballet en un genre majeur de l’Art Lyrique français (XVIIe-XVIIIe siècles)

En France, dès la fin du XVIIe siècle, le terme « ballet » est investi par les librettistes et les musiciens pour fonder, au sein des arts lyriques, une nouvelle forme hybride, située entre danse et opéra, à l’heure où le ballet de cour stricto sensu ne jouit plus de sa gloire passée. Pourtant, peu d’études se sont penchées sur l’extraordinaire fortune
qu’a connue le mot « ballet » dans le monde de l’opéra aux Temps modernes. « Ballet héroïque », « opéra-ballet »,
« ballet comique », « ballet bouffon » sont autant d’exemples tirés des XVIIe et XVIIIe siècles qui attestent que l’on ne peut s’intéresser à ces oeuvres sans démêler les traditions scéniques, lyriques et chorégraphiques qui les définissent. C’est donc par rapport aux diverses composantes de l’opéra en France – et en dépassant le simple dénominateur commun de l’art chorégraphique – que nous souhaitons étudier le large pan de la production lyrique qui s’est, à l’aube du XVIIIe siècle, réclamé du ballet.

Programme du colloque

Lien Permanent pour cet article : https://www.philippe-lescat-asso.fr/archives/les-metamorphoses-du-ballet-en-un-genre-majeur-de-lart-lyrique-francais-xviie-xviiie-siecles/